09 février 2012

Le nouveau Sherlock Holmes (1) : La maison de Soie , Anthony Horowitz


Un an après la mort de Sherlock Holmes, Watson entreprend de consigner l'une des enquêtes les plus noires qu'il a menées avec le célèbre détective...Londres, novembre 1890.
Edmund Carstairs, marchand d'art, craint pour sa vie. Faute de preuves, Holmes ne peut qu'attendre. Le lendemain, ce n'est pourtant pas d'un meurtre, mais d'un vol dont Carstairs est la victime. Holmes l'avait prévu. Ce qu'il ne pouvait imaginer, en revanche, c'est qu'en confiant à Ross, l'un des Irréguliers de Baker Street, la charge de monter la garde, il l'envoyait en fait à la mort. Et qu'avec ce meurtre horrible, c'était ce que Londres a de plus sordide qui se révélait aux deux enquêteurs...La partie reprend.  Et cette fois, Holmes et Watson n'en sortiront peut-être pas indemnes.
Coup de coeur !

Il n'est jamais trop tard pour se rattraper. Forte de cette idée, je me suis lancée l'an passé (en grande partie grâce aux baby-challenges Livraddict) dans une session de découverte de classiques qui manquaient à ma culture littéraire. C'est ainsi que j'ai lu du Agatha Christie ou du Conan Doyle, dont je connaissais les univers et les personnages mais dont je n'avais aucune approche littéraire. L'un comme l'autre furent une réussite ; j'ai même la fierté de dire que mon premier ouvrage lu entièrement en anglais était un recueil de nouvelles de Sir Arthur.

La folie Sherlock, en ce moment, difficile d'y échapper. Entre la série Sherlock 2.0 qui cartonne (je suis moi aussi conquise), les films à gros budget et les innombrables lectures et relectures organisées un peu partout sur la toile, on ne peut pas faire un pas sans croiser l'homme à la pipe et son fidèle biographe. Un nouveau Sherlock par Horowitz ? Nul doute qu'il ferait un tabac. J'ai cependant attendu de voir fleurir de nombreux avis positifs avant de songer m'y plonger, car l'effet de mode est souvent l'ennemi de la qualité. Tout s'est accéléré samedi dernier, lorsqu'une aimable lectrice de la bibliothèque où je travaille s'est présenté avec La maison de Soie... et nous l'a donné. Ni une, ni deux, il a finit dans mon sac et je l'ai dévoré ce week end !

Dévoré oui, car j'ai adoré ce roman. Je connais encore trop mal l'univers d'Arthur Conan Doyle pour me risquer à la moindre comparaison, mais La maison de Soie est sans nul doute l'idée que je me fais d'une "adaptation" réussie (je ne trouve pas mot plus juste). Horowitz se glisse sans mal dans le monde qui n'est pas le sien, et offre même au lecteur une explication à cette nouvelle aventure du célèbre détective : les évènements racontés sont si explosifs que le manuscrit n'a pas été publié tout de suite, mais enfermé dans un coffre à la banque, et autorisé à paraître seulement 100 ans après... 

Mais venons en à l'histoire proprement dite. Cette fois-ci, Sherlock et Watson sont confrontés à un cas apparemment simple, qui se résout de lui-même quelques chapitres seulement après le début du récit. Mais Holmes n'est pas convaincue de la solution si facile qui s'offre à lui, et soupçonne quelque chose de bien plus grand... La suite va lui donner raison puisque d'autres intrigues viennent se greffer à l'élément déclencheur. Horowitz nous entraîne alors sur de  nombreuses pistes entre lesquelles le lecteur, comme les personnages, ont du mal à faire le lien. Tout se dévoile dans les ultimes pages, de façon totalement grandiose. Je me suis laissée complètement baladée par l'auteur et n'ai rien deviné à l'avance (ou pas plus de quelques lignes).

L'ambiance est tout à fait raccord avec les romans de Conan Doyle. Le style est fluide, moins affecté (je ne sous-entends là aucune notion péjorative) que celui du maître, mais assez recherché tout de même.  Certaines tournures de phrases ont été "vieillies" volontairement. On sent qu'Anthony Horowitz a véritablement voulu s'immerger dans l'univers de Conan Doyle,  "écrire à la manière de". Je trouve le pari plutôt réussi et conseille chaudement cette lecture à tous, fans ou pas du Sherlock original.

Le nouveau Sherlock Holmes (1) : La maison de Soie , Anthony Horowitz
Éditeur : Hachette
Paru en 2011
360 pages
16 €
ISBN 978-2-01-202700-8
  • Stumble This
  • Fav This With Technorati
  • Add To Del.icio.us
  • Digg This
  • Add To Facebook
  • Add To Yahoo

8 mot(s) doux:

Riz-Deux-ZzZ a dit…

J'ai jamais lu d'aventures de Sherlock (et j'ai attendu mes 20ans pour lire du Agatha Christie...) mais ce livre me tente énormément !

Luthien a dit…

J'ai hâte de découvrir ce roman !
(Et la série de la BBC est géniale ! Je n'ai toujours pas vu la saison 2 mais ça ne saurait tarder...).

Livr0ns-n0us a dit…

@ Riz-Deux-ZzZ : pareil que toi pour Agatha ^^ Si tu tombes dessus, n'hésite pas !

@ Luthien : la saison 2 est juste :O

Alex Mot-à-Mots a dit…

La vague Sherlock continue de déferler entre les romans et les films.

Kamash a dit…

Difficile de faire aussi bien que l’original. En tant qu’admirateur absolu de Sherlock Holmes et ayant lu tout le canon de Sir Arthur Conan Doyle, je n’ai guère trouvé que l’excellent René Réouven pour arriver à hauteur du maître et nous livrer de nouvelles aventures de Sherlock Holmes de grandes qualités.
Je conseille, d’ailleurs, à tous les lecteurs, la réédition, en un seul volume, de toute son oeuvre Holmesienne, “Histoires secrètes de Sherlock Holmes”, parue chez Folio Policier.

Mais les critiques élogieuses sur le livre de Horowitz me donnent envie de le lire.

Personnellement, ne voulant pas me lancer dans la parodie ou la copie, j’ai préféré exprimer ma passion pour le personnage en me contentant de le citer au travers des aventures d’un détective d’origine chinoise et d’une jeune femme lesbienne qui forment l’Agence “Wan & Ted”. Cette saga compte deux livres, pour l’instant, et un troisième est à sortir, prochainement.

Les ouvrages sont disponibles chez OXYMORON Editions.

http://www.oxymoron-editions.com

Kamash a dit…

Pour partager ma passion pour les aventures de Sherlock Holmes, avec le plus grand nombre de lecteurs, je propose, gratuitement, au format EPub et Pdf, une correspondance fictive mais pertinente, entre Sir Arthur Conan Doyle et le personnage qui l'a rendu célèbre, Sherlock Holmes.

Vous pouvez donc télécharger, gratuitement, cette correspondance au format que vous désirez, sur le site de OXYMORON Éditions, mon éditeur, dans la section "Bonus" :

http://www.oxymoron-editions.com/bonus.html

N'hésitez pas à partager les fichiers ou le lien avec tous vos ami(e)s.

Merci.
Kamash.

Val84 a dit…

Il est dans ma wish list. Il a l'air vraiment bien!

Licorne a dit…

Je viens de refermer le livre, et j'ai l'impression de lire la chronique que j'aurai écrite... C'est complètement ça, j'ai devoré, adoré, et je suis contente de trouver un écho à mon ressenti ! Tres belle chronique, si je l'avais pas lu, j'aurai été convaincu.

Enregistrer un commentaire