09 octobre 2015

Chronique du Tueur de Roi, première journée : Le Nom du Vent, Patrick Rothfuss


Un homme prêt à mourir raconte sa propre vie, celle du plus grand magicien de tous les temps. Son enfance dans une troupe de comédiens ambulants, ses années de misère dans une ville rongée par le crime, avant son entrée, à force de courage et d'audace, dans une prestigieuse école de magie où l'attendent de terribles dangers et de fabuleux secrets... Découvrez l'extraordinaire destin de Kvothe : magicien de génie, voleur accompli, musicien d'exception... infâme assassin. Découvrez la vérité qui a créé la légende.

Décidément, l'heure est à la fantasy de qualité. Après le premiers tome des Salauds Gentilshommes de Scott Lynch découvert (et adoré !) il y a quelques semaines, je me remets une louche d'excellence et de plaisir grâce à Patrick Rothfuss.

J'ai su dès le prologue que j'avais dégoté une pépite. Il serait un peu trop long de vous retranscrire ici l'intégralité des deux pages introductives, mais laissez-moi vous dire que c'est une entrée en matière comme je les aime : originale, mystérieuse, et très, très bien écrite. On y découvre l'auberge presque déserte d'une bourgade tranquille, et surtout l'homme qui y habite, l'homme qui sera le centre de toutes les attentions dans quelques instants. Sous ses airs d'aubergiste paisible, Kote (ou Kvothe) cache en effet un destin extraordinaire et une vie hors du commun.

Je suis tiraillée par l'envie de vous en dire plus sur ce personnage incroyable mais ce serait à mon sens gâcher le plaisir de la découverte ; je préciserai juste qu'il est né parmi les Edema Ruh, un peuple d'acteurs, chanteurs, troubadours et artistes itinérants fortement apprécié et estimé des habitants des Provinces Unis. Un terrible événement le pousse à partir en quête des Chandrians, une troupe de démons mythiques dont on dit qu'ils ne sont qu'une légende. Et pour en retrouver la trace, quoi de mieux que d'aller à l'Université, où des magies anciennes et puissantes sont enseignées ?

Voilà en quelques mots la teneur de ce que vous trouverez en attaquant Le nom du Vent : les ingrédients somme toute classiques de la fantasy. Mais Patrick Rothfuss les cuisine et les assaisonne de façon divine, et le délice perdure jusqu'à la dernière page. J'ai adoré la manière dont la musique habite le récit de bout en bout et le rend particulièrement sensible et vivant. La plume de l'auteur est sublime et nous emporte dès les premiers instants dans un monde incroyablement riche et détaillé. Il n'est pas question de combats épiques ou de magie flamboyante : Le Nom du Vent se rapproche plus de la fantasy de Robin Hobb, où tout est dosé avec finesse et où l'aspect psychologique prend le pas sur les faits d'arme et l'action. Personnellement, c'est la fantasy que j'aime le plus, de celle qui instaure un sentiment de proximité et de familiarité avec les personnages tout en restant profondément romanesque (à entendre : "chez qui prédomine le sentiment, l'imagination, la rêverie").

La construction et le rythme du récit, très soignés, alternent les souvenirs de Kvothe racontés par lui-même et la vie actuelle de l'auberge : clients qui entrent ou qui sortent, comptoir à nettoyer, repas à préparer, toutes les tâches sans importance qui interrompent le récit pour un temps, miroir du lecteur qui doit également vaquer à ses occupations. L'auteur réussit si bien à nous plonger aux côtés du jeune homme que l'on revient au présent comme on se réveille d'un rêve, légèrement engourdi et désorienté. Kvothe doit servir une part de tarte, ne devons-nous pas aller fermer les volets ? On sort du roman de la même façon qu'on y entrés, par un effet de répétition totalement génial : le prologue marquait l'entrée dans une histoire merveilleuse où le lecteur s'abandonne, les deux dernières pages marquent le chemin inverse. Il est temps de retrouver doucement la vraie vie... jusqu'au prochain tome .

Chronique du Tueur de Roi, première journée : Le Nom du Vent, Patrick Rothfuss
Éditeur : Bragelonne
Paru en novembre 2009
781 pages
25 €
ISBN 9782352943556

7 mot(s) doux:

  1. OUF ! Un coup de coeur, tu es sauvée : tu es foncièrement une bonne personne (ahah). Je te taquine ;) Je suis ravie que tu aies aimé - tout comme moi ! C'est difficile de parler de ce livre sans trop en révéler, hein ? :) D'ailleurs, j'ai relu ce premier tome avant de m'attaquer aux deux volumes qui constituent le deuxième tome. Pfiou, et le plus dur ? Attendre la suite :/

    RépondreSupprimer
  2. C'est vrai que c'est un bon enchaînement que tu fais là ;)

    RépondreSupprimer
  3. Aaah une fan de plus ! Je suis si contente que tu aies autant adoré que moi :) Et quelle jolie chronique... Je suis bien d'accord, l'écriture envoûtante, pleine de musique, toujours présente, et ces retours à la réalité et au présent qui nous tirent de l'histoire comme si on était bien loin, aux côtés de Kvothe... Faut vraiment que je lise la suite !

    RépondreSupprimer
  4. @ Acr0 : Évidemment que je suis une bonne personne, tu en doutais encore ? :P J'ai emprunté la Peur du Sage 2ème partie, j'ai déjà envie de relire ce premier tome tellement je l'ai trouvé bon ! As-tu lu celui qui est sorti récemment qui se déroule dans le même univers ? Je serais curieuse de savoir ce que tu en as pensé !

    @ Dyonisos : Il faut croire que j'ai la baraka ;) Bon après, il est vrai aussi que j'écris en ce moment sur ce qui me marque particulirement, pas assez de temps pour faire des chroniques sur des choses qui m'ont moins plu...

    @ Bykiss : merci du compliment ! L'écriture est folle, je suis vraiment tombée sous le charme dès l'épilogue ! Je crois même que je vais me le recopier quelque part pour pouvoir le relire de temps en temps ^^

    RépondreSupprimer
  5. Les tomes sortis sont excellents, j'attends la suite avec une très grande impatience !!

    RépondreSupprimer
  6. Gros coup de coeur pour moi aussi ! Le tome 2 (1er et 2eme parties) m'attendent sagement pour replonger dans cet univers passionnant !! (à quand le troisième tome ???)

    RépondreSupprimer

© Livr0ns-n0us, AllRightsReserved.

Designed by ScreenWritersArena