28 février 2012

Ghetto Poursuite, Rim'K, Régis Hautière & Walther Taborda


 
5 jeunes, des CRS en rage, un quartier, des flics ripoux, Rim'k du 113.
Pas convaincue...

La bibliothèque où je travaille ne possède pas beaucoup de comics, à mon grand regret : 1) Parce que j'aime beaucoup ça, 2) Parce qu'il faudrait que j'avance un peu dans le challenge de M. Zombi sans trop me ruiner ^^ A vrai dire, je ne sais même pas si ce titre peut être étiqueté "comics", même s'il en a les graphismes et la forme. Je n'avais pas du tout remarqué que cet opus était né sous l'impulsion et co-scénarisé par Rim'K, un rappeur français originaire de Vitry-sur-Seine et membre du groupe 113.

 
Je partais donc avec certains à priori, car je n'aime pas le côté "médiatique" de la chose. C'est déjà ce qui m'avait fortement agacé dans R.E.S.T, et Ghetto Poursuite n'échappe pas vraiment à la règle bien que cela soit fait avec (un peu) plus d'habileté (c'est-à-dire qu'il évite juste la photo promotionnelle pourrie et terriblement cheap). La couverture étale tout de même un joli "Rim'K du 113" assez tapageur, doublé de son visage en gros plan alors qu'il apparaît à peine dans la BD. Bref. Passons à l'histoire proprement dite, car le résumé ne nous apprend pas grand chose. Ghetto Poursuite est le récit d'une cavale due à un concours de circonstances. Cinq jeunes, qui ne montrent pas patte blanche mais ne donnent pas non plus dans la grande délinquance, sont embarqués malgré eux dans une course poursuite en voiture.  Voilà donc le principal -et même le seul- ressort de l'action qui, il faut bien le dire, ne décolle pas vraiment. Sur fond de faits divers que l'auteur n'a pas pris la peine de déguiser, à savoir les émeutes de 2005 suite à la "karchérisation", l'un des accidents entre des jeunes et la police ou encore l'intervention télévisée d'un ministre sur place, Rim'K déroule une histoire simple, un peu décousue, sans aucune velléité revendicative.

 Et l'on sent d'ailleurs assez bien que c'est cela qu'il manque à cette BD : un message, un but, bref, une légitimité. Loin d'être désagréable, cette lecture reste cependant assez plate, creuse. On aurait aimé que les personnages et leur histoire soient plus développés, moins anecdotiques. Malgré tout, on se laisse facilement emporter par cet album, en grande partie grâce aux graphismes très agréables et à la mise en case tranchante et dynamique. Le travail de Walther Taborda, l'illustrateur, est d'ailleurs ce que je retiendrai de cette bande dessinée, car j'ai vraiment beaucoup aimé son univers.

En bonus, le clip du titre "Ghetto Poursuite", avec des images de la BD.



Ghetto Poursuite, Rim'K, Régis Hautière & Walther Taborda
Éditeur : Dargaud
Paru en 2010
100 pages
14 €
ISBN 978-2-205-06076-8

11/30

1 mot(s) doux:

© Livr0ns-n0us, AllRightsReserved.

Designed by ScreenWritersArena