05 mars 2011

Du vent dans mes mollets, Raphaële Moussafir

Rachel a neuf ans, une institutrice humiliante, des parents vaches et une copine garce. A neuf ans, on est puni quand on donne son avis. On peste quand les parents gloussent. On glousse quand les parents pestent. On découvre aussi de nouvelles sensations bizarres... Cette grande petite fille dissèque son monde avec un regard drôle et acerbe dont la maturité étonne, amuse et choque. De fous rires en conflits, elle explore l'impitoyable monde de l'enfance, celui des irrépressibles balbutiements sexuels, des mesquineries blessantes et des premiers clivages politiques. Un monde qui mène, parfois trop vite, vers celui des adultes...
+ J'ai découvert ce récit grâce à l'adaptation BD de Mam'zelle Roüge lors d'un cours de littérature jeunesse, et je suis tombée immédiatement sous le charme des dessins et de l'histoire. Aussi, lorsque j'ai trouvé le roman bazardé à 2€ chez mon Gibert préféré, je n'ai pas hésité une seule seconde ! J'ai adoré le ton de Raphaële Moussafir, cinglant, terriblement ironique. Certains passages sont vraiment extraordinaires et j'ai ri à gorge déployée. Cependant, malgré cet humour corrosif omniprésent, le propos est loin d'être joyeux, et je ne classerais pas Du vent dans mes mollets en roman jeunesse, loin de là. L'enfance est exprimée dans toute son innocence mais également sa cruauté et ses jugements tranchés, abominablement francs. Voici un petit extrait pour illustrer ma pensée :
J'ai éclaté en sanglots. Alors maman m'a arraché le téléphone des mains. Barbie a dit à maman qu'à cause de moi, elle n'était plus sûre de vouloir renouveler notre précieuse amitié, mais qu'elle priait maman de la régulariser à hauteur de cent cinquante francs, faute de quoi, elle ne m'enverrait pas l'ombrelle cœur d'amour qu'elle m'avait promise pour mon anniversaire. Maman lui a répondu qu'elle ferai mieux de sa carrer son ombrelle à la noix dans ce qui lui servait de trou de balle, au lieu de se faire du fric sur le dos des petites filles en les traumatisant. À ce moment-là, j'ai parlé à mamie dans ma tête, mamie qui me regarde partout et tout le temps, et je lui ai juré que moi aussi, si j'avais une fille aussi conne que ma mère, j'en serais morte.
Cette cruauté est à mes yeux un des formidables avantages de ce petit roman, qui ne se laisse entraîner ni dans le pathos, ni dans la niaiserie ou le ridicule. Les états d'âme qui agitent les enfants de cet âge là sont retranscrits avec justesse et le coup de théâtre final permet à ce récit de se conclure comme il a commencé : de façon incisive et sans bavures. En bref, Du vent dans mes mollets est une vraie petite perle !
- Quelques broutilles, rien de majeur...

Du vent dans mes mollets, Raphaële Moussafir
Édition : Intervista
Collection : Les Mues
Paru en 2006
111 pages
13.50 €
ISBN 2-910753-42-5

4 mot(s) doux:

  1. une vraie pépite!! j'avais adoré!

    RépondreSupprimer
  2. Très beau, très touchant et très vrai... J'ai beaucoup aimé !

    RépondreSupprimer
  3. ça a l'air absolument génial !!

    RépondreSupprimer

© Livr0ns-n0us, AllRightsReserved.

Designed by ScreenWritersArena