08 avril 2014

Lastman (1), Balak, Bastien Vivès & Michaël Sanlaville


Le jeune Adrian Velba est heureux. Après avoir travaillé dur toute l'année dans l'école de combat de Maître Jansen, il va enfin pouvoir participer, pour la première fois de sa vie, au grand tournoi annuel parrainé par le roi Virgil et la reine Efira. Même son partenaire - le chétif Vlad, un piètre combattant- ne parvient pas à limiter son enthousiasme. Hélas, à quelques heures de la clôture des candidatures, Vlad déclare forfait, malade. 
Le coup est terrible pour Adrian, car il faut être deux pour s'inscrire au tournoi. Échec sans appel ? Non, car in extremis surgit un grand gaillard que personne n'a jamais vu en ville, Richard Aldana...
Coup de cœur !

Un coup de cœur avec Bastien Vivès aux commandes ? Qui l'eut cru ! Alors que je me pensais définitivement en froid avec l'auteur du Goût du chlore (qui m'a surtout laissé un goût amer), je suis complètement tombée sous le charme de ce manga atypique. Peut-être est-ce parce qu'il est écrit à plusieurs mains ; la collaboration entre Balak, Vivès et Sanlaville fait en tout cas des étincelles !

Très bel exemple de mélanges des genres, Last Man emprunte à la fois au manga et à la bande dessinée franco-belge. Les auteurs puisent allègrement dans les thèmes traditionnels des récits japonnais (le tournoi d'arts martiaux) qu'ils revisitent avec brio grâce à un dessin décalé et une mise en case ultra efficace, très cinématographique.



J'ai adoré la fluidité du trait et l'impression de mouvement qui s'en dégage ; les personnages semblent à la fois forts et élastiques, et les scènes de combat sont un pur régal. L'humour est également très présent, et l'on croise ça et là des têtes qui ne nous sont pas inconnues (on vous a vu, les frères Bogdanov !). On sent que les auteurs se sont pleinement amusés en évitant brillamment l'écueil du délire de potes inaccessible au lecteur.

Bref, je suis convaincue sur toute la ligne : l'histoire est entraînante, sans prise de tête mais assez développée pour nous donner follement envie de savoir la suite, le ton est léger mais pas creux, et l'objet lui-même est très soigné (galerie de personnages, autocollants, etc.). Vite, la suite !

Lastman (1), Balak, Bastien Vivès & Michaël Sanlaville
Éditeur : Casterman
Collection : KSTR
Paru en 2013
204 pages
12.50 €
ISBN 978-2-203-04773-0
Tome 2

0 mot(s) doux:

Publier un commentaire

© Livr0ns-n0us, AllRightsReserved.

Designed by ScreenWritersArena